Gestion des ressources humaines

Formation pour gestionnaire des ressources humaines

 

 

La première moitié du XXe siècle est marquée par les modèles productifs du taylorisme puis du fordisme. Au départ, dans ces modèles, il n’existe pas de fonction dévolue au personnel, l’entrepreneur prenant en charge les quelques aspects rudimentaires et essentiellement administratifs de la mission (versement des salaires en espèces, recrutements et départs sommaires, formation sur le tas…). C’est dans la période d’après-guerre que la fonction « administration du personnel » s’organise et se bureaucratise dans les plus grandes entreprises, sous la pression des syndicats, d’une part, et d’une législation de plus en plus dense, d’autre part.
La gestion des ressources humaines, ou gestion du personnel, est une des bases fondamentales qui permettent le développement de tout organisme professionnel, il s’agit d’une activité qui vise à améliorer la communication transversale, tout en faisant respecter l’organigramme de l’entreprise. C’est l’ensemble des pratiques mises en œuvre pour administrer, mobiliser et développer les ressources humaines impliquées dans l’activité d’une organisation. Le gestionnaire des ressources humaines a donc une pluralité de missions à réussir afin de renforcer le bien-être au travail des salariés. Les missions de la G.R.H. peuvent tout d’abord se décliner en objectifs : attirer des candidats de qualité, maintenir les salariés qui donnent satisfaction dans l’entreprise, accroître la motivation et l’implication des salariés, utiliser de manière optimale leurs compétences en favorisant leur développement dans l’emploi, améliorer la qualité de vie et la productivité au travail, assurer le respect de la législation sociale. Ces objectifs s’articulent autour d’une série d’activités, qui suivent ce que l’on pourrait appeler « l’évolution » du salarié dans l’entreprise : l’analyse et l’évaluation des emplois, l’opération de recrutement, le développement des ressources humaines par le biais de la formation et de la gestion de carrière. Ainsi que l’organisation du travail et les relations sociales sont des activités très importantes faisant parties du quotidien d’un gestionnaire. À cela s’ajoutent, en amont, les activités de planification et de prévision et, en aval, celles de contrôle de gestion sociale.

L’une des missions importantes correspond à la mise en place d’entretien d’évaluation. Il s’agit d’une rencontre formelle en face à face entre le salarié et son supérieur hiérarchique direct. C’est donc un réel outil stratégique pour. L’entretien annuel d’évaluation a pour but d’améliorer la motivation et l’engagement individuel. Il s’agit plus particulièrement de :
 faire un bilan de l’année écoulée,
 évaluer la performance du collaborateur au regard des objectifs fixés,
 échanger mutuellement sur les points positifs, négatifs, difficultés rencontrées, les compétences détenues,
 fixer les objectifs de l’année N+1 et les moyens associés.

Pour être efficace, il doit d’être anticipé et préparé par les 2 parties. Cette rencontre est avant tout être un moment d’échange constructif. Le manager cherchera à nouer une relation de confiance qui visera le plus possible une posture gagnant-gagnant. Ce moment privilégié de discussion entre le manager et son équipe représente une véritable démarche de progrès si tout est fait dans les règles de l’art. Selon les pratiques des entreprises, c’est aussi une occasion d’aborder la question des primes individuelles, voire de l’augmentation de rémunération si les objectifs sont atteints. Il est donc très important d’être formé afin de réussir ces évaluations et donc obtenir des avantages en fonctions des objectifs.

De plus, il est essentiel de connaître le rôle et les missions du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) afin d’informer les salariés sur l’ensemble de leurs droits. En effet, le CHSCT correspond à un comité regroupant plusieurs personnes constituées dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés. Le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des salariés ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail. Composé notamment d’une délégation du personnel, le CHSCT dispose d’un certain nombre de moyens pour mener à bien sa mission (information, recours à un expert…) et les représentants du personnel, d’un crédit d’heures et d’une protection contre le licenciement.