Approche par la mise en scène de soi

Formations en gestion des conflits et sur la confiance en soi

Il s’agit d’une relation humaine qui implique, au moins, deux personnes ; c’est la base de toute vie en société. Schématiquement, c’est le modèle de communication le plus simple. La communication interpersonnelle, appelée aussi comportementale, se définit par l’échange de messages et de codes entre deux individus. La notion de distance constitue un vecteur très important de la communication, car elle permet d’identifier quel genre de communication les interlocuteurs s’octroient. Toute communication induit des composantes de la communication. Les principales composantes sont : les acteurs : l’émetteur (celui qui transmet un message) et le récepteur (celui qui reçoit le message). Ces interlocuteurs échangent et partagent des informations.  Le processus de communication est primordial. En effet, un effet retour ou feedback qui « boucle » le système et qui permet au récepteur de répondre au message. Le feedback prévoit une réaction de la cible. Si cette réaction va dans le sens recherché par l’émetteur, la communication a atteint son objectif (on dit que le feed-back est positif).

La communication n’est pas uniquement verbale, elle est tout autant non-verbale, c’est à dire que l’on communique que l’on parle ou que l’on ne parle pas. Les gestes, les mimiques, les comportements, la posture ou la façon de ne pas dire les choses communiquent vers le récepteur. Il est donc essentiel de bien se connaître et de savoir maîtriser les codes de la communication.  Lorsqu’on la regarde de l’extérieur, une communication interpersonnelle peut être vue comme un simple échange de messages mais c’est moins évident qu’il n’y parait. Chacun des interlocuteurs ponctue ses messages à sa façon. Dès lors, la communication est intimement liée aux conventions culturelles qui régissent la vie sociale. La vie en société repose sur des relations de prééminence, de supériorité, de dépendance, d’égalité ou d’initiative, on distingue dans tout groupe social les leaders et les suiveurs. Les deux sont liés, l’un ne peut exister sans l’autre mais les rapports entre personnes sont inévitablement influencés par la nature de ces personnes.

De plus afin d’optimiser les relations au travail, il est essentiel de savoir communiquer pour réussir à comprendre et à gérer les conflits.

Quand deux personnes se bloquent sur une divergence de point de vue, que cela empoisonne leurs relations et occasionne des heurts, nous parlons de « conflit ». Le terme s’applique chaque fois que deux parties, individus ou groupes, vivent un désaccord comme un rapport de forces. Limitons-nous au cas le plus courant : le conflit interpersonnel. Il fait naître en nous des sentiments d’hostilité, de haine, de peur, ainsi que de la souffrance. Pour chacun de nous, les extravertis comme les réservés, la situation conflictuelle est une rude épreuve. Au point que l’on est tenté de la contourner, en faisant semblant d’être content ou en arborant un sourire qui nous rend acceptable aux yeux des autres. Il est donc difficile de savoir comment réagir face aux conflits, c’est pourquoi nous proposons cette formation afin de vous transmettre tous les outils essentiels pour comprendre et gérer la communication avec son interlocuteur.